Mouflard Claude

Né en 1934 à Charleville, Claude MOUFLARD suit des études de lettres dans une pension religieuse à Reims.

A dix neuf ans, suite à un grave désaccord avec ses supérieurs à propos de ce qu'il lit et surtout de ce qu'il écrit, il interrompt sur un coup de tête ses études et vient habiter en Thièrache, terre de ses ancêtres paternels.

Apprenti dans une petite entreprise de vannerie de la région et remarqué par son contremaître, il y devient très vite employé aux écritures puis représentant et sillonne le quart sud-est de la France pendant plus de quinze ans. En 1972, il entre chez Renault au titre d'agent commercial pour une durée de dix sept ans.

Inspiré par ses lectures, Jack London, James Oliver Curwood, Hector Malot et la Bibliothèque Verte, il écrit depuis l'enfance. Durant ses années d'études, il bénéficie du contact de la tragédie grecque, de Stendhal, de Gide, de Koestler et de Faulkner, ceci au grand dam de ses professeurs !

Son premier ouvrage entièrement terminé, une nouvelle intitulée « Le Fou » date de 1954.

Après une assez longue traversée du désert occasionnée par son travail itinérant, il reprend résolument la plume en 1972 et s'en suivent principalement trois romans : « Hélène », « L'Etouffoir » (version roman) puis « Les Matins Chagrins ».

Vient ensuite un grand nombre de nouvelles dont, entre autres, « L'Etouffoir » (condensé du roman), « L'Amour en Cage », « Vachard » et enfin un nouveau roman : « Laure Crandelain ».

Ses maîtres en écriture sont, parmi bien d'autres : Montaigne, Colette, François Mauriac, Hervé Bazin, Yves Gibaud et Christine de Rivoyre.


Participations :